Bien-être: les spas, l’autre richesse suisse

 

Au pays des grands laboratoires pharmaceutiques et des écoles hôtelières huppées, l’offre de soins de bien-être très haut de gamme atteint des sommets.

 

Tandis que la nuit tombe sur le lac Léman, un couple de jeunes quinquagénaires chics se délasse dans la piscine du Fairmont Le Montreux Palace. Ils sont californiens et achèvent par la Riviera suisse un petit tour d’Europe. Blonds et athlétiques, Ken et Barbie profitent de la vue sur les jardins du palace, qui descendent en pente douce vers le Léman.

 

Riche d’une puissante industrie pharmaceutique, d’écoles hôtelières réputées et d’une nature préservée, la Suisse a développé pour la gentry internationale une offre de bien-être très haut de gamme. Pour se ressourcer, les happy few ont le choix entre Genève, Zurich, les stations de ski huppées ou les rives du lac Léman.

 

Expertise médicale

Dans les hôtels de luxe, le spa est devenu une pièce maîtresse. En sus de ses suites et de ses immenses salons décorés de fresques, lustres et boiseries Belle Epoque, le Fairmont Hotel propose ainsi un espace de 2 000 mètres carrés baignés de lumière. Dix cabines sont réservées aux soins, qui vont du massage relaxant classique aux "massages du monde" (indien, thaï, japonais) en passant par les enveloppements de boue ou d’algues. "L’expérience aromathérapie, qui combine plusieurs huiles essentielles en fonction de l’humeur et des besoins de la personne, est l’un de nos soins phares", précise Patricia Golhen, la manageuse du spa Willow Stream.

Le spa suisse se décline aussi dans une version médicale, de plus en plus prisée: le bien-être est alors associé à la recherche de résultats très visibles et à une prise en charge globale mêlant expertise thérapeutique, repos et cocooning. La référence en la matière se trouve sur les hauteurs de Montreux. Fondée en 1931, la clinique La Prairie -qui n’a plus rien à voir avec les crèmes du même nom- accueille le gratin international. Impossible d’extorquer des noms: l’anonymat des célébrités qui viennent généralement sous des identités d’emprunt est mieux protégé que le secret bancaire.

 

Programme anti burn-out
Pour lire  l'intégralité de l'article cliquer ici

 

 

catégories :

Please reload

Please reload

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Please reload

Les plus récents

Une cure thermale aux thermes Berot de Dax

24/10/2017

1/6
Please reload

à la Une
Archives
Please reload

Chercher par catégories
Nous suivre