Thalassothérapie, une arme anti-stress & anti-burn-out !

Détox, burn-out, sommeil… Les centres de soins ajustent leur offre pour soulager les maux contemporains. Tendances : de courts séjours, une clientèle plus jeune et plus mixte.

 

Par Pascale Caussat

 

Les soins à l’eau de mer séduisent de plus en plus les Français. « Pour la thalassothérapie française, 2015 a été une année exceptionnelle », affirme Jean-Luc Pleuvry, directeur des opérations du groupe Thalazur.

 

Selon le syndicat France Thalasso, la fréquentation des cures a augmenté de près de 7 % sur un an, et le chiffre d’affaires de 6 %. Le climat généré par les attaques terroristes a fortement incité la clientèle française à se replier sur la France et, en particulier, les destinations bien-être. « Les attentats ont créé une prise de conscience, estime Marie Perez Siscar, présidente de Thalacap Catalogne. La vie est trop courte, il faut prendre soin de soi. »

 

 

Les établissements tirent également profit des travaux de modernisation menés ces dernières années. « Nous avons investi 2,5 millions d’euros sur Atlanthal à Anglet, témoigne Sylvie Le Merlus, la directrice commerciale de Biarritz Thalasso Resort. Il fallait sortir du blanc et du bleu, intégrer une dimension spa et cocooning. » Exit les soins exotiques au chocolat ou à la noix de coco : les professionnels sont revenus à l’essentiel, à savoir les bienfaits de l’eau de mer et des algues enrichies en magnésium, calcium et potassium.

 

Ils ont aussi segmenté leur offre. Au-delà de la minceur et de la remise en forme, les attentes principales, les maux contemporains sont pris en compte : détox, burn-out, cure tabagique, sommeil… Conséquence, la population rajeunit et devient plus mixte - 30 % d’hommes en 2015 -, et les courts séjours se multiplient - 72 % des hébergements, en hausse de 8,6 %. Dernières tendances : cryothérapie, hypnose, qi gong…

 
« Un coup de fouet en début d’année »

 

Pascal Favre d’Anne, chef du restaurant qui porte son nom à Angers, une étoile au Michelin.

« Jamais couché avant 1 heure du matin, je redémarre à 6 heures. Ajouté à cela le stress de tout chef d’entreprise, ces cinq heures doivent être les plus réparatrices possible. Au Château des Tourelles, je faisais des pauses avec des soins cabine, mais la fois dernière, j’y ai fait une cure de trois jours. J’ai appris les bons réflexes pour ne pas rater le coche du sommeil, comme trouver sa bonne position, avoir un oreiller adapté, utiliser des huiles essentielles, prendre un bain au romarin. Ne pas manger lourd tard le soir, je vais tenter de m’y tenir. »

 

 

Différents types de Thalasso : 

 

Relaxant Antiburn-out à Thalacap Catalogne et île de Ré ...


Minceur homme aux Thermes marins de Saint-Malo ...

 

Revitalisant, Destination sommeil au Château des Tourelles, à La Baule ...

 

Adolescent, Cure ado à Thalazur Arcachon...

 

Innovant, Cryothérapie à Alliance Pornic...

 

 

Pour lire  l'intégralité de l'article cliquer ici

 

 

Please reload

Please reload

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
Please reload

Les plus récents